Stage : Sensibilité aux inondations

Centre canadien de cartographie et d’observation de la Terre (CCCOT)

Nombre de stage offert : 1

Période de stage : mai à octobre 2022

Nature de l’entreprise et du service :

Le Centre canadien de cartographie et d’observation de la Terre (CCCOT) constitue le centre d’excellence du gouvernement du Canada en matière de géomatique, de cartographie et de télédétection. Le CCCOT fait partie du Secteur de la politique stratégique et de l’innovation (SPI), au sein du ministère des Ressources naturelles du Canada (RNCan). Il est responsable, entre autres, de l’acquisition, de la gestion et de la diffusion de données topographiques et toponymiques concernant le territoire canadien.  

Depuis des décennies, le gouvernement du Canada en général et le CCCOT en particulier continuent d’accumuler des données géospatiales de différents types, comme les images satellitaires, les photographies aériennes, les données vectorielles et plus récemment les nuages de points issus des données LiDAR. Le traitement et l’analyse d’une telle quantité de données nécessitent de nouvelles approches et techniques. Pour accomplir son mandat, le CCCOT utilise les plus récentes innovations en termes de télédétection et de traitement de données géospatiales, telles que l’intelligence artificielle, les cubes de données multidimensionnels et les systèmes de gestion de données volumineuses (Big Data). Le CCCOT bénéficie d’un accès à un centre fédéral de calcul de haute performance et un environnement d’infonuagique (« cloud ») pour traiter d’importants volumes de données. 

Le CCCOT, est également impliqué dans plusieurs projets nationaux qui visent à répondre à différents enjeux liés aux changements climatiques, tels que les inondations, les feux de forêts et l’efficacité énergétique. Sur le plan international, il représente régulièrement le Canada auprès d’organisations importantes du domaine de la géomatique, telles que l’Organisation des Nations Unies (ONU), l’Open Geospatial Consortium (OGC) ou son homologue américain le United States Geological Survey (USGS). 

Description du projet :

Au cours de la dernière année, la division GéoBase a travaillé sur des modèles d’apprentissage automatique pour développer un ensemble de données nationales de susceptibilité aux inondations, basé sur les conditions et l’environnement actuels. Plusieurs ensembles de données disponibles à l’échelle nationale décrivant le terrain, la géologie, l’hydrographie et la météorologie ont été pris en compte. Les données d’entraînement pour le modèle sont des événements d’inondation réels qui ont été cartographiés, principalement à partir de données d’observation de la Terre.

Nous recherchons quelqu’un pour aider au projet qui a de l’expérience dans l’apprentissage automatique, l’apprentissage par transfert et/ou l’apprentissage en profondeur. Les résultats préliminaires pour la sensibilité aux inondations des données actuelles sont presque complets et les résultats semblent très bons. Cependant, nous cherchons à effectuer davantage de recherches : en affinant le modèle et en explorant l’impact des prévisions climatiques futures ainsi que les enregistrements historiques pour générer une série chronologique de la sensibilité aux inondations. Cela a la possibilité d’identifier les régions du Canada qui devraient devenir plus humides ou plus sèches selon différents scénarios climatiques.

Impact:

Nous espérons que les résultats de ce travail pourront aider le Programme d’identification et de cartographie des aléas d’inondation (PICAI) à identifier les zones pour une plus grande collecte d’ensembles de données à haute résolution et de modélisation des inondations. Ce projet vise également à proposer une solution open source à la communauté.

Données:

Les données comprennent des ensembles de données disponibles à l’échelle nationale de la plateforme OpenMaps.ca et des données climatiques historiques de climate-change.canada.ca et des scénarios climatiques futurs de climatedata.ca, accessibles au public et diffusés par Environnement et Changement climatique Canada. L’étudiant travaillant avec des sites d’entraînement existants, explore la possibilité de données d’entraînement supplémentaires.

Capacités informatiques :

Le stagiaire aura accès à un ordinateur portable pour accéder aux logiciels et aux ressources. Pour des tests plus intensifs, le stagiaire aura accès à une infrastructure performante et à une infrastructure infonuagique, toutes deux dotées de GPU. Tout sera accessible à distance.

Fonctions du stagiaire :

L’objectif du stage est 1) de réaliser une courte revue de la littérature sur des méthodes similaires et leur potentiel et 2) d’implémenter et de tester une de ces méthodes dans le langage de programmation R, en utilisant la librairie caret. Plus précisément, les tâches seront les suivantes :

  •  Se familiariser avec l’inventaire des données disponibles ;
  • Mener une revue de la littérature sur la cartographie de la sensibilité aux inondations et aux changements climatiques;
  • Implémenter/ajuster une implémentation existante dans R;
  • Préparer un plan de test;
  • Effectuer les tests sur l’environnement informatique haute performance;
  • Analyser les résultats (quantitativement et qualitativement);
  • Préparer et présenter un rapport sur les résultats obtenus et des recommandations pour les travaux futurs.

Environnement de travail :

Le/la stagiaire travaillera au sein d’une équipe multidisciplinaire ayant de nombreuses interrelations avec d’autres équipes opérationnelles et de soutien du CCCOT.  

Il/elle se fera confier des tâches importantes au cœur du plan de projet et participera aux activités reliées de liaison, réunions d’équipe de projet et de coordination, présentation des résultats, discussions techniques et de suivi, etc.  

En plus de recevoir une supervision technique continue, il/elle conservera une bonne latitude quant au choix des moyens dans le souci de maximiser les opportunités d’apprentissage.  

Le stage sera réalisé en mode de télétravail. Il pourra éventuellement se faire en présentiel dans les bureaux du CCCOT de Sherbrooke ou Ottawa selon la politique de retour aux activités de RNCAN. Le/la stagiaire est, pendant son stage, employé(e) du CCCOT à part entière. Il/elle participe donc aux diverses activités du centre et peut se prévaloir d’un horaire de travail dit « flexible » ou « compressé ». La semaine nominale de travail est de 37.5 heures et le salaire compétitif.  

Rémunération: https://www.canada.ca/fr/secretariat-conseil-tresor/services/remuneration/taux-remuneration/taux-remuneration-etudiants.html  

Exigences particulières :

Sur le plan technique/scientifique 

Requis: 

Souhaitable : 

  • Expérience et intérêt pour la programmation informatique, particulièrement en Python 
  • Connaissance en gestion de données géospatiales (matricielles, vectorielles, nuages de points) 
  • Expérience avec les logiciels SIG (QGIS, FME Safe Software et/ou ESRI ArcGIS) 

Sur le plan personnel: 

  • Autonomie et fiabilité 
  • Bonnes relations interpersonnelles 
  • Capacité de travailler en équipe 
  • Capacité à communiquer oralement et par écrit de façon efficace 
  • Bilingue (Anglais-Français), souhaitable, mais non requis 

Sur le plan opérationnel: 

  • Capacité à effectuer du télétravail ou à travailler dans les bureaux du CCCOT de Sherbrooke ou Ottawa 

Contact :

Si vous êtes intéressés par ce stage, merci de contacter par courriel le coordonnateur du programme DOTS

Laisser un commentaire